Inicio Economía Que retenir de ce 49e jour de guerre en Ukraine?

Que retenir de ce 49e jour de guerre en Ukraine?

58
0

Des sénateurs canadiens sanctionnés

La diplomatie russe a annoncé mercredi que 87 sénateurs canadiens seront désormais interdits d’entrée sur son territoire, en représailles aux sanctions visant des membres de la Chambre haute du Parlement russe annoncées par Ottawa à la fin mars.

La Russie a également annoncé une mesure similaire contre de nombreux membres du Congrès des États-Unis. Ces parlementaires américains sont désormais interdits d’entrée au pays de « façon permanente », a affirmé Moscou. « En réaction à une nouvelle vague de sanctions anti-russes prises le 24 mars par le gouvernement Biden contre 328 députés de la Douma […], des mesures punitives “réciproques” sont prises contre 398 membres de la Chambre des représentants du Congrès des États-Unis », a-t-on précisé.

Les États-Unis sortent à nouveau le chéquier

Des véhicules blindés, de l’artillerie, des hélicoptères : Joe Biden a donné son feu vert mercredi à une nouvelle aide militaire massive à l’Ukraine, avec des équipements plus lourds que ceux livrés jusqu’ici.

Lors d’un appel téléphonique mercredi avec son homologue ukrainien, Volodymyr Zelensky, le président américain lui a annoncé avoir débloqué une nouvelle tranche d’aide d’une valeur de 800 millions de dollars, selon un communiqué de la Maison-Blanche.

Ces nouvelles livraisons américaines comprendront certains des équipements « très efficaces que nous avons déjà livrés » à l’Ukraine, mais aussi « de nouvelles capacités », dont notamment « des systèmes d’artillerie » et des « moyens de transport blindés », a précisé l’exécutif américain.

Lea también la noticia :  Asesinato de Khashoggi: el saudí detenido en Francia no tiene relación con el caso

La Finlande sortira-t-elle de sa neutralité ?

La Finlande, officiellement neutre vis-à-vis de la Russie depuis 1947, pourrait changer son fusil d’épaule d’ici « quelques semaines ».

Le gouvernement doit décider s’il souhaite déposer sa candidature pour se joindre à l’OTAN. « Je pense que ça interviendra assez vite. D’ici quelques semaines, pas quelques mois », a déclaré la dirigeante sociale-démocrate Sanna Marin lors d’une visite en Suède, pays qui n’exclut pas non plus de se joindre à l’Alliance atlantique en raison de la menace russe.

Un « livre blanc » sur la sécurité du pays nordique doit d’ailleurs être publié, vraisemblablement jeudi.

Le soutien local à l’adhésion de la Finlande à l’OTAN, qui flottait entre 20 et 25 % depuis des décennies, a presque triplé, s’établissant maintenant au-delà de 60 %, voire de 70 %.

Le cessez-le-feu impossible

Un « cessez-le-feu général » à des fins humanitaires « ne [semble] pas possible actuellement » en Ukraine, a affirmé mercredi le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, bien que c’était l’un objectif qu’il avait confié récemment à l’un de ses adjoints envoyé à Moscou. « C’est ce à quoi nous appelions […], mais cela ne semble pas possible », s’est-il désolé en conférence de presse.

Lea también la noticia :  ¿Puede Occidente implicarse más en la guerra de Ucrania?

Il a précisé que les Nations unies attendaient toujours des réponses de la Russie à des propositions concrètes pour des évacuations de civils.

Selon l’ONU, 107 pays subissent déjà des répercussions de ce conflit, dont 69 exposés à un triple effet dans les domaines de l’alimentation, de l’énergie et des finances.

Un navire de guerre coulé

Les forces ukrainiennes ont coulé mercredi l’un des navires de guerre russes les plus importants déployés en mer Noire, le Moskva, portant un dur coup à la puissance navale de la Russie.

La nouvelle, d’abord annoncée par le gouvernement ukrainien, a été partiellement confirmée par l’agence de presse russe Ria Novosti, qui évoque plutôt un accident.

« En raison d’un incendie, des munitions ont explosé à bord du croiseur lance-missiles Moskva. Le navire a été gravement endommagé », indique une dépêche citant le ministère russe de la Défense.

Selon les sources ukrainiennes, deux missiles de type Neptune ont atteint le croiseur, qui date de l’époque soviétique. Près de 500 soldats séjournaient à bord de ce vaisseau amiral lors de l’attaque, selon la même source.

Avec l’Agence France-Presse

Artículo anteriorIsrael-Palestina: más de 20 heridos en nuevos enfrentamientos en Jerusalén
Artículo siguienteJohnny Depp contra Amber Heard: se revelan escalofriantes mensajes
Soy profesor universitario de economía, aficionado al golf y a los coches, y me gusta especialmente Asia. Vivo entre España y Portugal.